Vous êtes ici : Accueil Histoire

Etymologie de Plounévez-Lochrist et origines

Plounevez-Lochrist vient du breton "ploe" (paroisse), de "nevez" (nouveau) et de "Lok-Krist" (Lieu consacré au Christ).Blason

Le nom de Plounevez (ploe neguez) est mentionné pour la première fois sur un rôle de taxe de l’archevêché de Tours en 1330.

Ce n’est pas pour autant ses origines, car la terre de Plounévez est habitée depuis au moins l’époque dite néolithique. Cette présence humaine se manifeste :

  • à partir de 3500 ans avant notre ère, au Kernic et à Brétouaré avec des dolmens ou allées couvertes, restes de sépultures antiques, et avec des menhirs ou Peulven à La Garenne, Landeguiac’h, Lochrist et à Tournus.
  • vers 1500 ans J.C, par des caveaux funéraires sous terre ou tumulus, à Rescourel, Kerougan, Kergoz, Kerandévez, et à Gorillac’h avec des pointes de flèche en silex.
  • vers 500-400 ans avant JC, avec une stèle à huit côtés et une urne cinéraire découvertes à Penn-ar-Groaz-Frédé.
  • à l’époque romaine, avec les divers objets en bronze trouvés à Brengoël, Pen-ar-Groaz-Frédé, Gorillac’h, puis des poteries et tuiles à Kermorvan, au Rumeur, et des pièces de monnaies datées de 260-274 exhumées à Rescourel.

Pour évoquer son passé moins lointain, il faut user de la toponymie des lieux et de certains hameaux en particulier qui peuvent être très anciens et antérieurs au 11e siècle comme :

  • Brehichen, Bréhounic, ou Brétouaré composé du vieux breton Bren (colline)
  • Gorillac’h: le lieu ou l’on joue.
  • Camfrout: ruisseau courbe
  • Luzunen, composé de Luz qui, comme lis ou les signifie 'cour seigneuriale, lieu de résidence du chef civil de la paroisse'.
  • Plesquivit: taillis de sureau est aussi ancien. Le hameau de Plesquivit serait cité (Plebesidui) en 1207 dans une donation de part de dîmes, de fèves, de pois et de lin, faite par le vicomte Guiomarch de Léon.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris